Top

Confidences d’une connasse II

alexandra-gorn-471463-unsplash

Confidences d’une connasse II

Ma pauvre fille.

 

Au diable les culs serrés, les fils de bonne famille & la religion. Ne croyez donc pas dans ces mots, que je fais partie du sort de ces pauvres enfants issus d’une enfance malheureuse avec un père absent et une mère écrasante,non.

 

Sur ce sujet personne ne m’excuse et je n’excuse personne. Je suis qui je suis. Je ne rentre pas dans cette majorité de couples ou l’ennui et le silence ponctuent chaque fin de repas.

 

Je suis plutôt le genre à enchaîner les rencontres éphémères, pas par tristesse mais plutôt par curiosité. Je mentirais en disant que la plupart de mes dates ne finissent pas dans mon lit. Mais cela fait-il de moi vraiment une fille négligée & vulgaire? Trentenaire paumée & seule?

 

Je ne crois pas.

J’aime cela. J’aime le sexe avec des inconnus.

Et au fond qu’est-ce que ça peut te faire?

 

J’aime regarder mes couples d’amis faire semblant d’avoir une vie fantastique et amoureuse.

 

Pourquoi toujours me punir moi et le genre de filles que je représente?

 

Pourquoi justement ne pas punir tous ces hommes trompant leurs femmes dès qu’ils en ont les moyens puisque «le sexe manque mais je l’aime »

 

Pourquoi ne pas punir ces femmes qui sont dans le déni ? Hein?

 

Faites comme moi. Jouez des jugements, de la religion, et des mentalités basses. Soyez qui vous êtes, au moment où vous voulez être.Et assumez.

 

C.

No Comments

Post a Comment

Inscris-toi et reçois en exclu’ ton magazine

Notre instagram